Initiation aux addons

Voici le premier article d’une longue série sur les addons. Au programme de la série : cet article donc, vous permettant d’en savoir un peu plus sur ce sujet et de les installer, une sélection d’addons usuels en général et plus spécifiquement pour les soigneurs, puis des articles individuels sur certains addons incontournables.

Qu’est-ce qu’un addon ?

Au sens large du terme, un addon est « un logiciel qui complète un logiciel-hôte » (merci Wikipedia, j’ai passé 5 minutes à essayer d’exprimer cette idée pour finalement copier bêtement). L’addon – qui peut aussi être appelé plugin, extension ou mod – apporte généralement de nouvelles fonctionnalités à son hôte. D’autres fois, il a simplement un rôle esthétique. On en trouve pour un peu tout : programmes divers et variés (je vois que vous êtes nombreux à me visiter avec Mozilla Firefox, savez-vous que vous pouvez installer des addons sur votre navigateur préféré ?), scripts et CMS (comme phpBB, WordPress, Joomla…) ou encore, ben, les jeux vidéos 🙂

Les addons sont généralement créés par des utilisateurs lambda comme vous et moi, qui ont quelques notions de programmation et bien souvent aucun lien avec les auteurs du logiciel hôte. Il faut donc être prudent car certains addons conçus par des internautes mal intentionnés peuvent vous nuire (hack de compte, virus…). Un addon ne peut pas fonctionner seul, il complète son hôte et a donc besoin de lui pour marcher.

Dans World of Warcraft, les addons sont là pour améliorer l’interface – fonctionnellement ou esthétiquement – et donc votre confort de jeu et vos performances. Ils se présentent sous la forme d’un dossier portant le nom de l’addon, et contiennent majoritairement des fichiers de type *.lua. Ils permettent par exemple de déplacer des éléments de l’interface comme les barres d’action ou les barres vie, d’en modifier l’apparence, d’afficher des timers pour vos sorts sur la durées, vos temps de recharge ou encore les techniques de certains boss…

Où en trouver ?

Les deux bases de données les plus complètes et prisées sont les sites WoWInterface et Curse. J’ai pour ma part une nette préférence pour WoWInterface, car il y a moins de pubs, et j’apprécie également leur disposition.

Comment les installer ?

C’est vraiment très simple, petite démonstration en images !

  1. Commencez par télécharger votre addon sur votre site favori. Ici sur WoWInterface, il suffit de cliquer sur « Download », à droite de la description de l’addon. J’ai choisi l’addon TidyPlates, qui modifie les barres de vie au dessus des mobs, que vous pouvez activer avec l’interface de base en appuyant sur la touche V.
    Téléchargement d'un addon sur le site WoWInterface
  2. Une fois le fichier téléchargé, il va falloir le décompresser. Ici j’utilise Winrar, mais n’importe quel programme fera l’affaire.
    Décompressez le fichier sans créer de dossier supplémentaire ("extraire ici" sur Winrar)
  3. Parfois, quand on décompresse un addon, on a plusieurs dossiers. Ici, on a le cœur de l’addon (TidyPlates), et trois apparences différentes (Graphite, Grey, Neon).
    Les dossiers décompressés
  4. Maintenant, il faut déplacer le ou les dossiers de l’addon vers le dossier approprié dans les fichiers du jeu. Il s’agit du dossier World of Warcraft/Interface/AddOns, le début du chemin dépendra de l’endroit où vous avez choisi d’installer le jeu. Par défaut sur Windows Vista et Seven, le jeu est installé dans C:/Utilisateurs/Public/Games.
    Public/Games/World of Warcraft/Interface/AddOns
  5. La suite se passe en jeu. Connectez-vous à votre serveur favori, et sur la page de sélection des personnages, vous verrez un petit bouton « AddOns » en bas à gauche de l’écran. Cliquez dessus.
    Page de sélection des personnages
  6. Une fenêtre s’ouvre alors. Elle liste tous les addons que vous avez installés. Ici, on peut voir l’addon TidyPlates ainsi que ses apparences supplémentaires que je viens d’installer. Si vous décochez une case se trouvant devant le nom d’un dossier (1), ce sera comme si ce dossier n’existait pas dans votre répertoire AddOns. Le jeu ne le prendra pas en compte ; cet addon, ou extension d’addon, sera désactivée.
    La deuxième option, « Activer les addons périmés » (2), en haut à droite, est très utile lorsque vous voulez utiliser un vieil addon qui n’a pas été mis à jour par son auteur. La plupart du temps, ça marche même plutôt bien, mais vous pourrez parfois rencontrer des erreurs en utilisant de vieux addons.
    Fenêtre de gestion des addons
  7. Dernière option, le menu déroulant en haut à gauche permet de créer des profils différents pour chacun de vos personnages. Utile pour les addons spécifiques, comme un addon affichant les emplacements des plantes pour votre reroll herboriste, par exemple.
    Fenêtre de gestion des addons, menu déroulant en haut à gauche

Et voilà, TidyPlates est installé !

Et l’installeur de Curse alors ?

Alors, ne l’utilisez pas ! Il peut paraître alléchant de gagner trois secondes pour installer et mettre à jour vos addons (encore que, franchement…), mais ce type de programme est la porte ouverte aux keyloggers (logiciels malveillants enregistrant vos mots de passe… Et permettant à des personnes mal intentionnées de hacker votre compte WoW. Le vice peut aller plus loin avec les coordonnées de cartes bancaires aussi…).

Bref, dans la plupart des cas cet installeur marche correctement, est bien réglo et tout ça… Mais le risque est là !

Comment paramétrer mes addons ?

Il y a plusieurs manières de s’y prendre :

  1. Par une commande texte : tapez /Nom de votre addon. Si cela ne marche pas, vous pouvez relire le descriptif de l’addon là où vous l’avez téléchargé. Généralement, la commande y est indiquée.
    /tidyplates
  2. Par le menu interface : Ouvrez le menu principal (raccourci clavier par défaut : Echap), puis cliquez sur « Interface ».
    Menu principalIl faudra ensuite sélectionner l’onglet « AddOns » en haut à gauche, puis le nom de votre addon dans la liste qui s’affichera à gauche.
    Fenêtre de réglage des addons
  3. Par la mini-carte : Certains addons placent un petit bouton sur votre mini-carte (en haut à droite de l’écran), mais ce n’est pas le cas pour tous.
  4. Il reste des addons plutôt réservés aux joueurs avertis, qui se configurent via leur fichier LUA. Le langage LUA est très simple à comprendre pour peu que vous compreniez un minimum l’anglais. Généralement, ces addons sont très légers !

Comment mettre à jour mes addons ?

Il suffit de télécharger leur nouvelle version et de refaire exactement comme si vous installiez un nouvel addon ; le nouveau dossier fusionnera avec l’ancien. Ne vous inquiétez pas pour vos réglages, ils ne sont pas sauvegardés dans le dossier AddOns, ils resteront donc saufs ;).

À quelle fréquence faire les mises à jour ?

Il n’y a pas de fréquence fixe, mais vous pouvez être certain d’avoir une mise à jour à faire lors de la sortie d’un nouveau patch. Attention, il faut parfois attendre quelques jours pour que les auteurs des addons mettent en ligne leur nouvelle version (n’oubliez pas qu’il s’agit de joueurs comme vous et moi, avec d’autres impératifs :roll:). C’est dans ce cas de figure notamment que l’option « Activer les addons périmés » sera intéressante !

Où sont enregistrés mes réglages ?

Ils sont enregistrés dans le dossier World of Warcraft/WTF/Account/VOTRE_COMPTE. Utile à savoir si vous possédez plusieurs comptes et que vous souhaitez copier vos réglages sur le deuxième. Ou encore si vous utilisez deux ordinateurs et que vous n’avez pas envie de tout refaire sur le second ! Copiez simplement ce dossier. Attention cependant, les fichiers à la base de WTF contiennent également vos réglages généraux : vidéos, audios…

Comment installer un pack d’addon ou une interface complète ?

Certains joueurs proposent leur propre interface au téléchargement : elle comprend les addons qu’ils utilisent ainsi que leurs réglages. Vous aurez simplement à déplacer les dossiers tel qu’ils se présentent dans le dossier téléchargé : les dossiers contenus dans WTF seront à mettre dans votre répertoire WTF, et ceux dans Interface/AddOns dans votre répertoire Interface/AddOns. Parfois, il y a aussi un dossier Fonts, à placer dans votre répertoire World of Warcraft. Il contient des polices de caractères spéciales.

Je déconseille les interfaces toutes faites aux nouveaux joueurs. Je pense qu’il est mieux pour vous d’utiliser les addons avec parcimonie au début, afin de vous familiariser déjà avec les possibilités de l’interface de base ! Vous pouvez en installer bien sûr, mais seulement ce que vous jugez comme vraiment utile ;).

Trop d’addons tuent l’addon

N’oubliez pas que les addons sont des extensions, des ajouts, et pas toujours codés par des pros. Ils consomment des ressources… Évitez donc d’en installer trop si vous n’avez pas une machine très puissante.

D’autre part, les joueurs découvrant les addons ont tendance à surcharger leur interface, et au final il ne voient plus grand chose ! Essayez de garder une interface assez épurée, vous n’en serez que plus efficaces !

Exemple : une interface surchargée

Une interface surchargéeVoici le screen d’un ancien guildmate, qui par ailleurs jouait vraiment bien, mais je me demande encore comment cela pouvait être possible avec un bazar pareil ! :mrgreen: Constatez par vous-mêmes : on a du mal à discerner les informations importantes , il en a dans tous les sens, on ne voit pas les pieds de son personnage… Il y a d’ailleurs des doublons, sa barre de vie et ses buffs sont affichés à plusieurs endroits différents…

Exemple : une interface épurée

Une interface épuréeVoici l’une de mes anciennes interfaces (je joue actuellement avec l’interface de base). Elle ne sera pas forcément jolie aux yeux de tout le monde, mais elle est fonctionnelle :
Le personnage est un soigneur, les barres de vie du raid sont donc mises en avant. Je joue au clavier et connait mes raccourcis par cœur : les barres d’actions sont donc cachées, mais j’ai un addon (à gauche) qui affiche mes temps de recharge. Je n’ai pas besoin d’avoir constamment l’œil sur la mini-carte ou le healmeter, ils se trouvent donc dans un coin de mon écran que je regarde rarement.

Il est bien sûr possible de faire un peu moins vide que ça, notamment pour ceux qui aiment bien avoir leur barre d’action sous les yeux ;). Le tout c’est de ne pas surcharger votre écran avec des informations en doublon ou inutiles.

Y a-t-il des addons hors-charte ?

La charte de World of Warcraft interdit l’utilisation de programmes tiers ou de bots (« robots », qui jouent le personnage à votre place). Il ne doit donc pas y avoir de fichiers en *.exe dans vos addons.

Certains addons se sont vus désactivés, comme la première version de Decursive, ou plus récemment un addon qui affichait à l’avance les emplacements des sorts de zone lancés par les boss. Ces addons rendaient le jeu beaucoup plus facile qu’il ne devait l’être. Les développeurs de WoW ont simplement rendu le fonctionnement de ces addons impossible via un correctif dans le jeu.

Nous arrivons au terme de ce guide. J’espère que j’ai répondu aux questions que vous vous posiez ; dans le cas contraire, n’hésitez pas à demander des éclaircissements via les commentaires !

Comme je l’ai dit au début, cet article n’est que le début d’une longue série. La prochaine fois, je vous présenterai une sélection d’addons intéressants pour toutes les classes.

Restez connectés ;).

2 commentaires


  1. Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function ereg() in /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-content/themes/sandbox/functions.php:278 Stack trace: #0 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-content/themes/sandbox/comments.php(35): sandbox_commenter_link() #1 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-includes/comment-template.php(1472): require('/homepages/37/d...') #2 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-content/themes/sandbox/single.php(38): comments_template() #3 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-includes/template-loader.php(74): include('/homepages/37/d...') #4 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-blog-header.php(19): require_once('/homepages/37/d...') #5 /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/index.php(17): require('/homepages/37/d...') #6 {main} thrown in /homepages/37/d355510434/htdocs/eirwen/manapotion/wp-content/themes/sandbox/functions.php on line 278